Installateur GPL agréé

01 60 29 59 66

La foire aux questions du GPL

Environ trois millions de véhicules équipés au GPL circulent aujourd'hui en Europe.

Malgré son appellation, le GPL (Gaz de pétrole liquéfié) n'est que minoritairement issu du raffinage de l'or noir.

En effet, 60% de la production provient des puits de gaz naturel (aussi, on estime aujourd'hui disposer de soixante ans de ressources GPL).

Mélange de butane et de propane dans des proportions sensiblement équivalentes en fonction de climat, le GPL est adapté à l'alimentation des motorisations essence. Dans le cadre de cet usage, il prend souvent le nom de GPLc pour le GPL carburant.

60% du GPL provient des puits de gaz naturel - 60 ans de réserve

Les véhicules GPL sont le plus souvent à bicarburation, c'est-à-dire qu'ils fonctionnent à l'essence et au gaz. Ainsi, le démarrage se fait toujours au super durant quelques minutes, puisque le GPL a besoin que le moteur soit chaud pour fonctionner au mieux. C'est notamment l'une des raisons pour lesquelles la mono carburation GPL (réservoir d'essence de 15 litres maximum) reste peu répandue. Les véhicules GPL sont donc munis de deux réservoirs, celui d'essence d'origine et un de gaz qui prend de plus en plus souvent la place de la roue de secours.

Dans ce dernier le GPL est stocké sous forme liquide) un faible pression.Une électrovanne permet de le libérer et de fermer le circuit à la coupure du moteur et lors du fonctionnement à l'essence. Le GPL arrive alors liquide, ou déjà gazeux par forte chaleur puisqu'il se détend dès 30° C (d'où la nécessité de ménager un volume livre dans le réservoir) dans le vapodétendeur.

Réchauffé par le circuit de refroidissement moteur, celui-ci assure l'éventuelle transformation. Notons que cet élément disparaît dans le cadre d'une injection liquide, le GPL étant distribué sous pression (ce qui permet de le maintenir liquide par forte température) par des injecteurs spécifiques.

Pour des systèmes fonctionnant en phase gazeuse l'alimentation s'effectue aujourd'hui principalement en mode multipoints.

En effet, les équipements GPL mono point à effet venturi ou aspiration (alimentation en gaz d'un diffuseur implanté sur le collecteur d'admission via la dépression moteur) ont été progressivement abandonnés.

De même, le mono point piloté (un moteur pas à pas permet, via l'introduction de l'électronique, d'intervenir sur la quantité de carburant délivrée), encore trop gourmand en énergie et trop polluant pour respecter les dernières normes en vigueur, a disparu.

L'injection gazeuse multipoints s'est donc imposée.

D'abord traditionnel (un injecteur unique gère l'alimentation de chacun des cylindres via des buses d'injection implantées dans le collecteur d'admission au plus près des injecteurs essence), elle a progressivement évolué vers le mode séquentiel.

Dans ce dernier, afin d'affiner la distribution du carburant, l'alimentation est opérée en ayant recours à un injecteur à gaz par cylindre.

Une technologie qui offre également l'énorme avantage de reprendre la cartographie moteur essence et donc de s'approcher au mieux de mode de fonctionnement initial du moteur. C'est aujourd'hui de loin la plus courue, puisqu'offrant les meilleures performances pour un tarif raisonnable.

En effet, en termes de rendement, l'injection en phase liquide qui reprend le principe de celle de l'essence et s'opère donc sous pression, reste leader. Malheureusement sa technologie plus onéreuse et une offre en produits limités restreignent l'expansion de cette voie pourtant reconnue d'avenir.

ADAPTATEUR

accessoire à visser sur la coupelle pour raccorder les pistolets étrangers.

BUTANE

gaz de pétrole liquéfié, qui se maintient à l'état liquide à une pression de 1.5 bar à 20°. CFBP : comité Français du Butane et du Propane. Association loi de 1901, représentant les entreprises distributrices de GPL.

COUPELLE

orifice de remplissage du réservoir de GPL au standard Français. Electrovanne : vanne électrique dont la fonction est de couper l'alimentation en GPL.

INJECTION LIQUIDE

en injection liquide, grâce à une pompe immergée dans le réservoir, le GPL est transféré jusqu'aux injecteurs sous forme liquide. C'est au niveau de la chambre de combustion qu'il se détend et se mélange avec l'air.

POLYVANNE

elle regroupe les fonctions assurant : le remplissage du réservoir, la limitation du débit de fuite en cas de rupture de la canalisation, le niveau de GPL, le départ du GPL vers le moteur, l'intégration de la soupape de sécurité.

PROPANNE

gaz de pétrole liquéfié dont la propriété est de se maintenir à l'état liquid à un pression de 8 bars à 20°C. R67-01 : c'est le règlement européen définissant les conditions d'implantation de fabrication et de qualité des kits GPL.

SOUPAPE DE SECURITE

sa fonction est de réguler la pression dans le réservoir en cas d'incendie, en libérant progressivement le gaz éliminant ainsi tout risque d'explosion.

VAPODETENDEUR

son action consiste à détendre et donc transformer le GPL de l'état liquide à l'état gazeux.

Aujourd’hui 0.5 % du parc automobile (vl) français est équipé au GPL (soit environ 170 000 véhicules).
En 2003, la production mondiale de GPL a été de 214 millions de tonnes.

Parmi les bonnes raisons évoquées par les adeptes de la bicarburation pour s'intéresser au GPL, l'aspect économique est systématiquement celle qui est avancée en premier lieu. Le sens de l'économie En effet, au regard des avantages fiscaux accordés au propriétaire de véhicules GPL (voir GPL et la Fiscalité), le recours à ce carburant se montre particulièrement intéressant pour les professionnels mais également pour les particuliers.

Par ailleurs, le calcul du prix de revient autrefois très favorable au diesel vis-à-vis de l'essence est aujourd'hui transposable du diesel au GPL. En effet, avec une différence de tarif à la pompe de près de 40 %, le GPL redevient une alternative séduisante (voir GPL prix de revient avantageux). D'autant qu'en mal d'acquéreurs, les modèles essence, donc convertibles au GPL, font aujourd'hui l'objet de gestes commerciaux importants de la part des professionnels (en neuf comme en occasion) et après négociations en particuliers.

Enfin, les soucis de fiabilité actuellement connus par les motorisations turbo diesel modernes (pompe d'injection, injecteur, vanne EGR.), ainsi que leur coût d'entretien élevé participent également à la remise en cause des fondements du succès des véhicules diesel : durée de vie importante et faible entretien. La fibre écologie à l'heure où l'automobile est pointée du doigt et les 4x4 accusés de tous les maux, on oublie que nombre de propriétaires de véhicules tout terrain sont tout aussi proches, sinon plus, de la nature que bien des citadins circulant à bicyclette. Ainsi parée que pour beaucoup le 4x4 est synonyme de « rando verte » dans le plus grand respect de l'espace naturel et de ses autres usagers, rouler au GPL est une bonne façon de faire taire quelques détracteurs. Alors, que ce soit par conviction et/ou en réponse à certaines attaques, rouler au GPL semble séduire de plus en plus de propriétaire de 4x4.(voir carburant propre) La notion de confort. S'il ne s'agit pas d'une véritable source de motivation, l'amélioration de l'agrément de conduite offert pas le GPL était en revanche un source de satisfaction également souvent citée par les utilisateurs.

Car il est vrai qu'avec les systèmes d'ancienne génération, en mode GPL, le moteur tendait à se montrer moins bruyant. Dès lors, le silence de fonctionnement participait au confort général ressenti. De même, en améliorant le couple moteur, le GPL favorisait les reprises et limitait le recours au changement de vitesse. L'agrément de conduite était ainsi légèrement supérieur à celui connu en mode essence. Des avantages qui ont, il faut l'avouer, disparus avec les systèmes à injection séquentielle dont le fonctionnement s'apparente terriblement à celui de l'essence.

Pour se consoler, l'adjonction d'un réservoir supplémentaire (celui de gaz) reste en revanche source d'une meilleure autonomie pour ceux qui souhaitent combiner essence et GPL sur de longs trajets.

L'accès des parkings souterrains ouverts au public est autorisé aux véhicules GPL équipés d'une soupape de sécurité. Depuis 2001, et conformément à la réglementation internationale (R67-01), tous les véhicules GPL sont munis d'une soupape de sécurité. Depuis 2006, la signalétique d'interdiction de stationner pour les véhicules GPL non munis de soupape dans les parkings n'a plus cours.

Le parc automobile diesel et certains types de motorisations comme certain turbo essence (nous consulter). Globalement, seuls les turbo basse pression sont adaptables. Ensuite, il y a les moteurs essence à injection directe. Nous n’avons pas encore les équipements mais cela s’inscrit dans la prochaine évolution des montages GPL.

Actuellement, aucune. Tout est géré par électronique. Par exemple, le véhicule démarre à l’essence jusqu’à sa montée en température afin de commuter seul vers le GPL. En termes de rendement, on notre une faible perte de puissance de 2 à 3 % et une consommation accrue de 20% due au pouvoir calorifique du gaz. Coté confort de conduite, rien ne diffère.

Tout à fait.. l’opération implique de repasser à la DRIRE et d’établir un nouvelle carte grise essence. Malheureusement, cela arrive. Chaque année, nous exécutons ce genre d’intervention lorsque l’installation a été mal effectuée ou que le véhicule part à la casse. À l’époque des premiers montages au GPL, le réservoir avait une durée de vie de huit ans… il ne reste plus que les traces de l’installation sur la carrosserie que l’on peut difficilement gommer…

Non, grâce aux nouvelles normes européennes, les réservoirs ont une durée de vie égale à celle du véhicule.

Combien coûte la surtaxe liéé aux émissions de CO2 ?

La taxe additionnelle liée aux émissions de CO2 concerne les véhicules mis en circulation après le 1er juin 2004. Pour les véhicules mis en circulation avant cette date, la surtaxe ne s'applique pas et le montant de la taxe sur le certificat d'immatriculation (carte grise) est calculé en fonction de la puissance fiscale.

La réglementation nous impose un protection du réservoir. Nous fixons donc une grille autour de ce dernier. De plus, l’implantation du réservoir supplémentaire reste définie par un cahier des charges précis, notamment en matière de garde au sol lorsqu’il est fixé sous le véhicule. En aucun cas il ne doit être implanté au point le plus bas. Rien n’empêche l’utilisateur d’élaborer par la suite une protection adéquate au trial. Si le réservoir intègre le logement de la roue de secours dans le coffre, le question ne se pose même pas.

Pour vous donner une idée, afin d’homologuer un réservoir, on le remplit à 50 % de gaz puis on le fixe sur un rail. Le tout est ensuite projeté à 50 km/h sur l’arrête vive d’un mur. Suite au choc, le réservoir doit rester opérationnel. À ma connaissance, il n’y a eu à ce jour aucun réservoir ouvert à la suite d’un choc. Cela laisse une grande marge de manœuvre.

On ne déroge pas au protocole de révision ou d’entretien établi par le constructeur. L’idéal serait d’effectuer la révision GPL parallèlement, voire après la révision essence. Concrètement, cela suppose un contrôle éventuelles fuite de gaz, de la pollution essence/gaz, de l’étanchéité de raccords, de l’état des durites de la carburation, des codes défaut…

Branchement GPL

Bouche d’emplissage de GPL dans la trappe à essence : Trappe gpl

Sélecteur essence GPL + jauge

Réservoir de GPL à la place de la roue de secours

à l'interieur

reservoir GPL

à l'exterieur

Devis GPL

DEVIS GPL sans engagement

Environ trois millions de véhicules équipés au GPL circulent en Europe. Aujourd'hui, rouler au GPL est une importante source d'économies. Alors qu'attendez vous pour installer un kit GPL sur votre voiture.

Devis pour l'installation d'un gpl

Trouver une station sevice équipé de GPL près de chez vous

Stations services GPL en France

Les réseaux GPL de distribution restent concentrés sur les principaux axes routiers et les grandes agglomérations.

Une station GPL près de chez vous



Notre partenaire : Borel - Ecocars Technologie Copyright 2004 - 2017 installateur gpl agrément N° C4241P1198 Mentions légales
HORAIRES D'OUVERTURE Atelier Lundi au vendredi 8h30 12H30 / 14h00 17h00 Show room Lundi au samedi 10h a 19h00
Tél : 01 60 29 59 66 Fax : 01 60 29 47 02
Centre Commercial Carrefour 80-84 Route de la Libération (rue du Fort) 77340 Pontault Combault
Direction A104 (francilienne) prendre le Sortie n° 16 Zone d'activité Croix Saint Claude Pontault Combault D21